Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Pas facile pour les diffuseurs de spectacles

Publié le 13 août 2020 à 16 h 23
Auteur :
Martin Ross
Les diffuseurs culturels n’ont pas la vie facile depuis le début de la pandémie. De nombreux spectacles ont dû être reportées ou annulées, tous domaines confondus.

 Alexandre St-Pierre, directeur, Vieux Théâtre de Saint-Fabien-« Nous, c’était le 25e anniversaire du Théâtre cet été on avait vraiment prévu une programmation éclatée avec des formules spéciales, ça fait que tout ça a pris un peu le bord pour une version très, très simplifiée.»

Le Vieux Théâtre de Saint-Fabien a tout de même présenté une courte programmation estivale sous le thème «Que du vivant», en réaménageant la salle pour une quarantaine de personnes. Chez Spect’Art Rimouski la réalité est différente.

Jacques Pineau, directeur général et artistique, Spect’art de Rimouski-«Quand on avait déjà vendu des spectacles et que les jauges étaient quasiment pleines, on a pas eu le choix de reporter ces spectacles-là.»

 Avec la norme du un mètre et demi de distance, seulement 226 personnes seront acceptées à la salle Desjardins-Telus, ce qui est très loin du seuil de rentabilité. Spect’Art vendait annuellement près de 1.2M$ en billets de spectacles.

 Jacques Pineau, directeur général et artistique, Spect’art de Rimouski-«Cet automne on peut peut-être espérer quoi, 50 000$, 60 000$ Comment nous on peut payer notre personnel, les frais de salle, les frais de la technique c’est sûr que l’aide du gouvernement va être très appréciée. On a un mandat culturel et on va le rendre jusqu’au bout.»
Une nouvelle programmation verra le jour dès la mi-septembre.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok