Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Plus de migration vers le BSL depuis le début de la pandémie

Publié le 10 juin 2020 à 15 h 19
Auteur :
Martin Ross
Les agents de migration bas-laurentiens ont la cote depuis le début de la pandémie. Les demandes d’information affluent de toutes parts et de nombreuses personnes ont devancé leur déménagement dans le BSL.

Martin Poirier, agent de migration, Place aux jeunes en région-«Habituellement le mois de mai, le mois de juin, c’était naturellement des moments de l’année qui étaient plus tranquilles mais là, ce que ça a créé comme achalandage c’est vraiment le téléphone qui ne dérougissait pas pour avoir de l’information, est-ce qu’il y avait des possibilités au niveau de l’emploi. On a de plus en plus de demandes avec le retour des affichages de postes.»

De nombreux travailleurs du domaine de la santé ont élu résidence dans le BSL dernièrement.

Martin Poirier, agent de migration, Place aux jeunes en région-«Il y a des corps de métiers qui ont resté essentiels donc, secteur santé et services sociaux, j’ai eu plusieurs personnes qui sont arrivées, que ce soit ergothérapeute, infirmière clinicienne, des préposés aux bénéficiaires. C’est sûr que le fait d’exercer ces métiers-là en ville était plus difficile avec la pandémie donc, il y a des gens qui ont accéléré leur processus. Le CISSS a fait beaucoup d’embauche.»

D’autres professionnels ont choisi le secteur agricole.

Martin Poirier, agent de migration, Place aux jeunes en région-«On manquait de travailleurs étrangers qui ne pouvaient pas venir. Plusieurs personnes du domaine culturel, du domaine touristique qui étaient des secteurs en arrêt, se sont reconverti pour venir faire du maraîcher.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok