Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Samuel Côté «À la conquête de l’Empress of Ireland»

Publié le 14 mai 2021 à 15 h 43
Auteur :
Martin Ross
Le chasseur d’épaves Samuel Côté travaille sur un film d’envergure « À la conquête de l’Empress of Ireland.» Il sera producteur, réalisateur et scénariste du documentaire qui paraîtra en 2022.

Samuel Côté, producteur-réalisateur-scénariste, À la conquête de l’Empress of Ireland-« Je voulais faire un film à ma façon. Tu sais, je vis certaines frustrations, évidemment, dans mes projets parce que tu sais, tout le monde à leur vision. Tu sais, que ce soit le producteur, le réalisateur puis, c’est normal, ça, je respecte ça. Mais là, j’ai envie de le faire à mon goût, que ce soit dans le traitement des archives, le choix de la musique.»

Il retracera toute l’histoire derrière la découverte de l’épave en 1964 avec, entre autres, des im
ages inédites.

Samuel Côté, producteur-réalisateur-scénariste, À la conquête de l’Empress of Ireland-« Je pense que c’est vraiment ces images inédites-là qui m’ont données l’envie de me lancer dans l’aventure, parce que moi, j’ai un ami qui s’appelle Claude Villeneuve qui est âgé de 83 ans, c’est l’un des découvreurs de l’épave. Puis lui m’a donné des images inédites de 1964, dans la période qu’ils ont localisé l’épave.»

Peu de personnes savent que l’épave a été découverte grâce à des discussions entamées à Rimouski.

Samuel Côté, producteur-réalisateur-scénariste, À la conquête de l’Empress of Ireland-« Là on est au port de Rimouski puis, ce n’est pas pour rien parce qu’en juillet 64 des jeunes plongeurs dans la vingtaine, début trentaine qui arrivent de Gatineau, de Montréal avec un chaloupe d’aluminium de 16 pieds croyants qu’ils pouvaient localiser l’épave l’Empress avec ça. Ils se sont rendu compte assez vite que ce n’étais pas adapté pour le fleuve. Ils sont venus ici passer une journée s’entraîner au quai puis ils ont vu un yacht apparaître, le Yacht La Canadienne, ils ont dit c’est ce bateau-là qu’il nous faut.»

Le yacht La Canadienne propriété de Aubert Brillant, fils de Jule A. piloté par le capitaine Mario Lavoie est mis à contribution. À l’aide d’un sextant, l’équipe tente de localiser les coordonnées de la bouée mise en place par des scaphandriers en 1914 lors du naufrage du navire.

Samuel Côté, producteur-réalisateur-scénariste, À la conquête de l’Empress of Ireland-« On est en août, il faisait très beau, c’était humide, il y avait beaucoup de brume, ils n’étaient pas capable. Ça fait que finalement un soir ils ont dit o.k. on va aller installer une lumière dans le clocher de l’église de Sainte-Luce, avec la phare de Pointe-au-Père, une autre lumière si je ne me trompe pas dans le clocher de l’église de Sainte-Flavie. Ça fait qu’avec ça ils avaient les angles horizontaux et ils ont pu être capables de cibler. La position de la bouée de 1914 et là, ils ont pu localiser l’Empress après une semaine de recherche.»

« À La conquête de l’Empress of Ireland» sera présenté en avant-première dans la région, l’an prochain.












« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok