Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Santé mentale et couvre-feu ne font pas bon ménage

Publié le 14 janvier 2021 à 15 h 15
Auteur :
Martin Ross
Les nouvelles mesures de confinement du gouvernement Legault ont des répercussions sur la santé mentale de la population. Chez Santé mentale Québec BSL on note une hausse du taux d’appels.

 Kyliane Guay, intervenante en promotion et prévention de la santé mentale, Santé mentale Québec BSL-«Sans vouloir généraliser, beaucoup de gens qui sont inquiets. Ils sont un peu sous le choc, il y en a qui ressentent de la peur, de la colère, même de la tristesse puis, je dirais que c’est encore plus vrai pour les personnes qui habitent seules en fait.»

Le couvre-feu décrété entre 20h et 5h isole encore plus les personnes seules et crée aussi de l’anxiété.

 Kyliane Guay, intervenante en promotion et prévention Santé mentale Québec BSL-«Avant on avait le droit d’aller dans une bulle familiale, faire plus d’activités, il y en a même qui étaient habitués de sortir après 8h le soir puis, ça brise un peu les habitudes donc, oui, ça vient isoler encore plus.»

Si on vit une période de stress, il est important de s’interroger sur son origine précise l'intervenante-«Il faut regarder beaucoup notre stress, pourquoi je suis stressé, c’est normal en fait que la pandémie ce soit stressant, c’est quelque chose qu’on ne contrôle pas, c’est quelque chose qui est très imprévisible, il faut se dire que c’est une réaction qui est tout à fait normale puis, retrouver un rythme dans le fond qui nous va, retrouver une routine, se dire que moi, je me lève à telle heure puis après ça, je vais faire telle activité qui me fait du bien donc, se ressourcer c’est important aussi.»

Différents trucs et astuces pour contrôler ses émotions sont accessibles sur le site de Santé mentale Québec BSL.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok