Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski F.-A.-Gauthier : incompétence et contrôle de qualité déficient à la STQ

Publié le 29 octobre 2020 à 15 h 35
Auteur :
Martin Ross
«La STQ n’avait pas toutes les compétences pour mener à bien le projet de conception et de construction d’un navire de l’envergure du F.A.-Gauthier.» - Guylaine Leclerc

C’est en ces termes que la Vérificatrice générale du Québec a qualifié le travail de supervision de la Société des Traversiers du Québec pour la construction du NM F.-A.-Gauthier en Italie. Les décisions prises par l’organisation ont eu des conséquences sur la qualité du navire et les services à la population qui utilise le traversier. Elle cite, entre autres, le bris des propulseurs azimutaux en 2018.

Guylaine Leclerc, vérificatrice générale du Québec -«Ces derniers ont dû être changés pour un coût supérieur à 5M$, ont occasionné une rupture de service du traversier pendant 13 mois, ce qui a engendré des coûts de 22.2M$, en sus du 170M$ pour l’acquisition du navire.»

Il aurait été primordial que la STQ se fasse accompagner au chantier Fincantieri par une équipe plus nombreuse et apte à surveiller un chantier d’une telle ampleur. L’embauche d’un chargé de projet non qualifié et la résiliation du contrat de l’architecte naval responsable de la qualité sont aussi pointés du doigt. 54 défauts non corrigibles et non compensés par le constructeur ont été décelés. Le coût total de cette saga se chiffre à près de 236M$, incluant les frais aériens engendrés par l’arrêt de la traverse.



« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok