Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Mont-Joli Des programmes sportifs en ballon sur glace

Publié le 4 mai 2017 à 16 h 31
Auteur :
Martin Ross

La Matapédia et le Témiscouata sont des ambassadeurs du ballon sur glace. Le Témiscouata a mis sur pied le premier programme sportif au Canada et sera imité bientôt par La Matapédia.

Michel D’Astous, responsable du Ballon sur glace, Sayabec- «J’ai des petits U-12 qui vont très, très bien. J’ai 39 jeunes d’ici qui jouent après l’école. Ca fait que les filles et les petites jeunes de U-12, c’est parti, on parle vraiment du ballon-balai, c’est parti.»-

Alain Dugas, président, Ballon du glace mineur du Témiscouata -« C’est une première, on a 29 élèves qui participent cette année au programme sport études. C’est sur que présentement on appelle ça un programme sportif. Pour être reconnu programme sport études, ça prend vraiment l’autorisation du ministère. Aussitôt que la fédération va être reconnue au niveau du ministère, notre programme va être reconnu parce qu’on a un entraîneur de niveau 3 et on a tous les critères, sauf la reconnaissance du ministère.»

Malgré l’effondrement du toit de l’aréna de Cabano, le programme sportif se poursuit dans le Témiscouata.

Alain Dugas, président, Ballon du glace mineur du Témiscouata- «On a du se retourner quand même assez vite. Avec la collaboration de la ville, de la polyvalente de Cabano on a réussi à se relocaliser temporairement à Notre-Dame-du-Lac pour finir notre saison. Il restait la partie hors glace. Notre programme va se poursuivre jusqu’à la fin de l’année. Ce qui va rester c’est de confirmer comment ça va se dérouler avec l’aréna de Notre-Dame-Lac pour l’année prochaine.»

Le ballon sur glace était en démonstration lors des derniers jeux du Québec. Il s’agissait d’une première étape.

Alain Dugas, président, Ballon du glace mineur du Témiscouata- «Après ça on vise les jeux du Canada puis peut-être reconnu pour finalement aboutir aux jeux Olympiques.»

Michel D’Astous, responsable du Ballon sur glace, Sayabec- Je veux l’amener aux Olympiques puis on va l’avoir. Puis je vais tenir le flambeau un jour aux Olympiques.-


 

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok