Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski L'Océanic rebondit

Publié le 19 octobre 2017 à 15 h 41
Auteur :
Martin Ross
L’Océanic recevait le Drakkar mercredi au Colisée Financière Sun Life et voulait venger son revers de 5-0 subi à Baie-Comeau lors du premier match de la saison.

Colten Ellis faisait face à Justin Blanchette. Alexis Lafrenière est chassé 4 minutes pour bâton haut, avantage numérique visiteurs. Mathieu Bizier subtilise le disque à Jordan Martel. La recrue de 16 ans accélère, s’amène seul et déjoue Blanchette d’une feinte entre les jambières c’est 1 à 0. Les hommes de Serge Beausoleil font flèche de tous bois. Mckinnon remet à Trépanier mais le cerbère a le dernier mot. Après ce poteau de Corson, Trépanier se fait frustrer à nouveau par Blanchette. C’est suivi par un peu de brasse camarades. Puis, Mackinnon frappe le poteau de plein fouet.

Le Drakkar crée l’égalité en début de 2e quand Chekhovich hérite d’une rondelle libre pour battre Ellis dans le haut du filet. Baie-Comeau prend les devants quand le tir de Tardif est dévié à plusieurs reprises, Bélanger profite d’un retour c’est 2 à 1. Il ne faut que 27 secondes aux rimouskois pour répliquer. De Lafrenière à Forest pour Zavgorodny qui capitalise, retour à la case départ.

L’Océanic profite d’un avantage numérique en troisième période. De Trépanier à Cormier qui lance, Blanchette bloque mais ne peut rien sur le retour de Mikhnin, c’est 3 à 2. Puis Trépanier tente un tir d’un angle restreint. Zavgorodny profite d’une rondelle non maîtrisée pour inscrire son 2e du match, c’est maintenant 4 à 2 et ce sera la marque finale. Mentionnons la performance de Justin Blanchette qui a réalisé 46 arrêts  dans la défaite des siens.

Martin Bernard, entraîneur-chef, Drakkar de Baie-Comeau- «Je pense que ça a été notre meilleur joueur, sans lui, la game aurait été hors de portée bien avant ça. Je pense que l’Océanic a travaillé excessivement fort, ils ont été physiques, premiers sur les rondelles libres, ils se doublaient bien, ils ont pris beaucoup de lancers au filet. Honnêtement, avec le recul, c’est peut-être la pire affaire qui est arrivée de gagner 5-0 le premier match. On a commencé à se penser bons puis, on a changé notre identité d’équipe ça fait qu’il faut revenir à la base puis travailler plus fort.»

Serge Beausoleil, DG et entraîneur-chef, Océanic de Rimouski-«J’ai beaucoup aimé nos transitions, la vitesse de notre jeu ce soir on a travaillé beaucoup en débordement, on a amené énormément de tirs puis  Blanchette a fait un travail incroyable l’autre côté parce que c‘eût été une hécatombe.»

Mathieu Bizier semble de plus en plus à l’aise sur la patinoire. La jeune recrue de 16 ans qui a inscrit deux buts en deux matches n’a qu’un objectif en tête.

Mathieu Bizier, 1 but, Océanic de Rimouski- «Juste m’améliorer le plus possible, il n’y a pas de statistiques que je voudrais faire, mon objectif c’est de contribuer à aider l’équipe le plus possible puis, c’est ça que j’essaie de faire à chaque partie.»-



 



« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok