Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Triple médaillée d’or aux Panaméricains et préparation pour Tokyo

Publié le 30 avril 2021 à 17 h 11
Auteur :
Martin Ross
L’haltérophile bas-laurentienne Maude Charron est revenue des Championnats Panaméricains d’Haltérophilie, présentés à Saint-Domingue en République Dominicaine, avec trois médailles d’or au cou. Elle a terminé première à l’arraché, à l’épaulé jeté et au combiné. Elle a pulvérisé quelques records au passage.

Maude Charron, triple médaillée d’or, Championnats Panaméricains-« De 2kg mon record à l’arraché, je suis rendue à 107 kg, j’ai battu de 3 kg mon record à l’épaulé jeté dont 133kg pour un total de 240 kg. Ça a aussi battu deux records canadiens qui avant appartenaient à Christine Girard médaillée Olympique puis ça a aussi brisé des records Panaméricains.»

Celle qui a gagné sa place pour participer aux Olympiques de Tokyo vivra des jeux différents, sans spectateurs.

Maude Charron, triple médaillée d’or, Championnats Panaméricains-« C’est quand même le summum des évènements auxquels on peut participer en tant qu’athlète puis, bien tu veux le faire devant les personnes que tu aimes puis, malheureusement, elles ne pourront pas être là. Ça va être très particulier, mais ça va être une belle expérience malgré tout. J’espère juste qu’on va pouvoir y aller puis en profiter quand même.»

Elle peaufine sa préparation dans son garage en vue de bien performer à Tokyo. Clip 3 Maude Charron, triple médaillée d’or, Championnats Panaméricains-« Avec la performance qu’on a fait la semaine passée, on part de là puis, on focus juste pour continuer de s’améliorer en vue de cet été. Ça fait qu’on vise une performance semblable sinon un peu plus.»

Présentement en quarantaine dans la région après son retour de la République, elle ne conseille pas à personne de voyager.

Maude Charron, triple médaillée d’or, Championnats Panaméricains-« Honnêtement,  je ne souhaite à personne de voyager ces temps-ci. Ça vient avec son lot d’organisation et de challenge. Juste de trouver des assurances qui veulent t’assurer dans des pays des Caraïbes c’est rare, le nombre de tests de COVID qu’on doit faire. C’est énormément de stress et de pression puis, tu sais, au retour, il faut que tu restes chez-toi pendant 14 jours.»




« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok