Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Matane Bonne saison de crabe pour les pêcheurs malgré une baisse des quotas

Publié le 4 mai 2021 à 17 h 24
Auteur :
Martin Ross
«Cette année, ça a été quand même une pas pire saison mais on a été au quota le plus bas des 20 dernières années.» Capitaine Bertrand Desbois

 Malgré une baisse des quotas de crabe pour les pêcheurs de la zone 17, ces derniers en ont eu pour leur argent. Le prix payé par les usines aux pêcheurs était à la hausse en raison de la demande internationale cette année.

Bertrand Desbois, capitaine, La Gaspésienne 51-« Le prix a explosé à cause des marchés internationaux, les usines nous appellent puis, ils nous offrent des très gros prix puis là, c’est ça qui fait monter le prix. Nous autres on suit un petit peu mais cette année, c’était une année record les prix.»

L’an dernier les pêcheurs recevaient près de 4.25$ la livre, cette année, autour de 8$. Les poissonneries ont fait un peu moins de profit cette année, selon Bertrand Desbois, malgré la forte hausse des prix pour le consommateur.

Bertrand Desbois, capitaine, La Gaspésienne 51-«C’est plus rentable pour le pêcheur, par contre pour la poissonnerie c’est moins rentable parce que la marge de profit est rendue mince suite au prix que les usines donnent Entre l’usine puis la poissonnerie, les pertes, les employés, les si les ça. Mais c’est la game, des fois c’est meilleur pour les poissonneries, des fois c’est meilleur pour les pêcheurs.»

Les quotas aident à la préservation de la ressource et selon les premières constatations, elle sera en hausse l’an prochain.

Bertrand Desbois, capitaine, La Gaspésienne 51-«On voit beaucoup de ressource qui s’en vient, dans le coin de Rimouski, ça a été fort cette année, on le voit dans le cages, Souvent les petits, on les appelle les crabes aux petites pinces bien, l’année d’en suite, c’est un crabe qui est deux, trois fois plus gros qui fait un beau crabe de deux trois livres.» 

Bertrand Desbois pêche le crabe dans la zone 17 depuis 21 ans. Sa saison n’est pas terminée puisqu’il vient de débuter la pêche au homard à L’Île-d’Anticosti.

Bertrand Desbois, capitaine, La Gaspésienne 51-« Quand je m’en vais à l’Île d’Anticosti, bien c’est un nouveau challenge. Ça fait quatre ans que j’ai mon permis-là, puis là bien, il y a des nouveaux fonds, on est juste 15 pêcheurs environ à l’Île, on est moins, on a plus d’espace pour pêcher.»

Comme il possède aussi des permis pour le flétan et la crevette, Bertrand Desbois ne chômera pas au cours des prochaines semaine.


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok